Paris, Louvre, le « faune endormi » de Bouchardon

Le Louvre doit rendre hommage à Édmé Bouchardon (1698-1762) cette automne. On a du mal en voyant cette pure merveille à réaliser que ce sera la première grande exposition qui lui sera consacrée.

Ce « faune endormi », copie du Faune Barberini de la Glyptothèque de Munich, abandonné au sommeil entre deux Vénus à priori totalement indifférentes à sa pose, se veut une invitation à cette rétrospective.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s